IOIG 2019

Le rideau tombe ce samedi soir 27 juillet 2019 sur les compétitions des 10ème jeux des iles de l'océan Indien. La cérémonie de clôture aura lieu ce dimanche. Ensuite la grande fête du sport organisée et menée par Maurice sera terminée (Photo rb/www.ipreunion.com)
Elle battra de nouveau son plein dans quatre ans, en 2023, aux Maldives.

En attendant ce prochain rendez-vous les délégations comorienne, malgache, Maldivienne, mahoraise, réunionnaise et seychelloise vont rentrer chez elles.

Les participant(es) auront pendant longtemps des images plein la tête et les yeux.

Certain(e)s comme les représentant(e)s des Comores et de Madagascar, pays pauvres parmi les pauvres -,  vont retrouver leurs dures conditions d'entraînement dans des équipements souvent vétustes et inadaptés. Sans beaucoup de moyens mais avec une énorme envie de bien faire.

Ces deux pays ont réussi leur pari et on fait plus que bien.

Au moment où nous écrivons cet artilce, le bilan s'établit comme suit.

Les Comores repartent à la maison avec un total de 15 médailles dont une en or remportée de belle manière par le nageur handisportif Fahad Ahamada au 100 mètres nage libre.

Quant à la Grande île, elle a réussi le carton quasi plein : 122 médailles, dont 47 en or ! Cet excellent score réalisé notamment grâce à l'athlétisme et à l'haltérophilie, place Madagascar à la deuxième place au tableau des récompenses.

Ce pays où beaucoup de stades, piscines et gymnases sont à la limite du praticable, réussit à se placer devant La Réunion ! Quelle magnifique performance !

Les sportives et sportifs des Maldives rentrent chez eux avec 13 médailles. Trois sont en or. Deux ont été gagnées au tennis de table, notamment par une fillette de 11 ans. Une pépite révélée par ces Jeux. C'est aussi tout l'intérêt de ce type de compétition. Sans doute le début d'une grande carrière et une formidable mise en avant des filles dans un pays où leurs droits ne sont que peu respectées

Les représentant(e)s des Seychelles repartent dans leur archipel avec 109 médailles, dont 27 en or empochées essentiellement en natation et en haltérophilie. Elles et ils pourront à raison se targuer d'avoir fait de belles performances

Côté français, Mayotte rentre chez elle avec 13 récompenses dont deux en or gagnées à l'athlétisme et au judo. Un score tout à fait honorable pour cette île encore en souffrance en termes d'infrastructures sportives